Mises à jour de mai, 2011 Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • Alf Raza 9 h 09 min le 31 May 2011 Permalien | Réponse  

    Madagascar est un paradis…méconnu 

    Quelque part en France, le site Liberty-Land.net vient d’être fermé par les gendarmes. C’est l’un des « maîtres » incontestés des sites de piratage français. Liberty-Land.net, connu auparavant sous le nom DirectStreet.net, recensait des dizaines de milliers de contenus « illicites » en tout genre, musique, films très récents, séries TV, livres, logiciels. La gendarmerie française et l’Alpa, Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle, ont travaillé de concert pour alpaguer le créateur du site et ses comparses. Mais tout de même, imaginez, plus de 51 000 films et 81 000 séries, ou encore 25 000 documentaires et bien d’autres encore comme de la musique par exemple, un sacré répertoire ! Eh bien c’en est fini pour la France en tout cas. La Grande Ile est loin d’être inquiété par ce genre de « verrouillage », mis à part quelques maisons de distribution, les téléchargements à tout va ont encore de beaux jours sous le ciel malagasy.
    Pour d’autres activités, à moins d’être un coup d’esbroufe, pour certains à Madagascar, les beaux jours sont en train de filer. Le pouvoir en place se décide enfin à endiguer les trafics de bois de rose dans l’ile. Pour ce faire, des éléments des forces armées, de la gendarmerie et de la police ont commencé à pourchasser les coupeurs de bois de rose à l’intérieur des aires protégées. Longtemps considérés comme étant de mèche avec les trafiquants, voilà une occasion pour les forces de l’ordre de redorer leurs blasons à bon escient. Assurément cela ne va pas être une mince affaire car en l’état actuel des aires protégées, rien que l’entretien de l’ensemble du réseau est estimé à 15 millions de dollars par an. Les opérations « militaires » pour traquer les trafiquants n’y sont pas inclus bien évidement. La récente saisie de plus de 1000 rondins de bois de rose est édifiante quant à la difficulté de déraciner ces trafics qui font principalement le bonheur des régions Nord-Est de la Grande Ile. L’on sait pertinemment que le trafic de bois rose est un des maux qui appauvrit plus que n’enrichit la Grande Ile. Il était plus que temps de mener des opérations d’envergure, à l’instar de celles opérées par les brigades anti-drogue en Amérique latine, et que ce ne soient pas des coups éphémères. Il faut se dire que cette prise de la task-force ne sera pas un coup d’arrêt final au trafic, à espérer que ce n’est qu’un début de la fin du paradis des …trafiquants et consorts.

     
  • Alf Raza 8 h 48 min le 30 May 2011 Permalien | Réponse  

    A quelque chose malheur est bon 

    Ce fameux printemps arabe, qui n’est pas près de se terminer, vu ce qui se trame du côté du Yémen a tout de même fait du « bonheur collatéral » : le terminal de Rafah, l’unique passage de l’enclave palestinienne qui ne soit pas contrôlé par Israël vers l’Égypte a été rouvert à titre permanent et pour la première fois en quatre ans. Le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza prend fin avec cette ouverture. Finalement, les malheurs de Moubarak ont fait le bonheur des palestiniens, quelle ironie ! Par contre, le printemps arabe libyen semble s’être arrêté de sourire au vieux lion du désert, la Russie ayant semble-t-il pris la décision de lâcher Kadhafi. L’hallali est tout proche pour le guide libyen avec la nouvelle phase militaire des assaillants privilégiant le déploiement d’hélicoptères d’attaque britanniques au côté des appareils français, déploiement qui s’apparente tout de même à un engagement d’hommes en terre libyenne vu la force de frappe rapprochée des hélicos en incursion sur le territoire libyen. De l’hypocrisie en perspective, au sens propre pas d’engagement de troupe au sol pour l’Alliance occidentale, mais au réel des incursions en profondeur par l’entremise d’hélicos, une nouvelle façon de faire la guerre sans la faire.
    Les fronts qu’ont ouverts l’OTAN un peu partout à travers le monde ne sont en réalité que de larges champs d’expérimentation des nouvelles technologies et des armes de pointe associées à de nouvelles stratégies. De nouveaux « arts de la guerre » voient le jour au plus grands dam des pays « frappés » mais au plus grand bonheur des pays membres de l’OTAN qui se débarrassent des rebus de munitions et autres bombes tout en créant des appels à renouvellement et perfectionnement de leurs armements actuels. Dommage que l’apport en expérience pour les militaires de l’OTAN soit alors inversement proportionnel aux désolations causées dans les pays subissant les interventions de cette coalition occidentale. Encore heureux qu’on n’ait pas eu recours à quelque intervention militaire que ce soit dans la Grande Ile pour régler les problèmes actuels. Si conflit il y a eu à Madagascar, c’est l’un des plus « soft » qui soient au monde, ce qui pousse certainement les autres pays à déconsidérer la crise que vit l’Ile Rouge jusqu’ici. L’absence de pays frontalier, de par l’insularité, ne représentant pas de risque de contagion ni d’extension de conflit éventuel, n’encourage pas les uns et les autres à se pencher en profondeur dans la résolution de cette longue crise politique.

     
    • Kredit 0 h 06 min le 4 juin 2011 Permalien | Réponse

      I’m impressed, I have to say. Actually rarely do I encounter a weblog that’s both educative and entertaining, and let me tell you, you might have hit the nail on the head. Your concept is excellent; the problem is one thing that not enough people are speaking intelligently about. I am very joyful that I stumbled across this in my search for one thing regarding this.

    • Virgin Indian Remy Hair Extensions Weave 7 h 37 min le 7 juin 2011 Permalien | Réponse

      Sometimes you lose everything to see that you’ve finally found yourself, which is everything.

  • Alf Raza 17 h 37 min le 27 May 2011 Permalien | Réponse  

    Hiver austral à l’horizon, froid glacial au portillon 

    Dans la Grande Ile, l’hiver commence à frapper à la porte, bien que dans la journée une relative douceur règne encore. Bien que l’on soit encore à un mois du solstice d’hiver, on sent tout de même que l’hiver risque d’être rude cette année surtout sur les hauts plateaux. Les nuits commencent déjà à être glaciales, et comble d’égoïsme, on se calfeutre chez soi paisiblement bien au chaud sous sa couette…bien au chaud…Oui mais dehors il y a les sans abri qui se blottissent les uns contre les autres pour se maintenir mutuellement au chaud, couette ils ne connaissent pas, encore moins les couvertures « bodofotsy » si utiles l’hiver. A un mois du solstice, faire cas de ces sans abri serait des plus salutaires. « La Réunion kely » a bien eu son lot de d’abri « de fortune » plus conventionnel, mais loin d’arriver à une solution définitive. On retrouve toujours dans les rues de la capitale, des va-nu pieds sans abri, qui se ménagent un petit coin pour dormir le soir venu. Des structures pour les accueillir et les héberger leurs seraient salutaires pour se prémunir de froid qui s’annonce rude avec le bouleversement climatique qui sévit sur la planète. Les efforts fournis par le père Pédro et son équipe sont forts louables mais pas suffisant pour couvrir toute la capitale, ni l’ile entière également. L’Etat est attendu pour dynamiser voire financer les infrastructures d’accueil pour ces sans abri ne serait-ce que pour cet hiver – quoique les besoins se font sentir tout au long de l’année- seulement.
    Mais il serait plus judicieux de se pencher sur les causes de l’existence de ces sans-abri en ville. Principalement issus d’un phénomène qu’on connait sous l’appellation d’« exode rural », jusqu’à maintenant, pas grand-chose n’a été fait pour freiner et éradiquer le processus. Autant résoudre à la source ces maux qui rongent le pays, en ville on se plait à se dire qu’à la campagne on a tout mais paradoxalement, il y une forte proportion de population rurale désœuvrée, totalement démunie avec l’explosion démographique non maitrisée. Les programmes d’éducation de régulation des naissances sont quasi-inefficaces face à des gens mal instruit ou non instruit du tout ! Vicieux comme truc ! Mais rien d’étonnant quand on sait que dans les brousses lointaines, et même tout près, la déclaration de naissance est une curiosité plutôt qu’une nécessité. On est encore loin de sortir de l’auberge à ce rythme là.

     
  • Alf Raza 17 h 32 min le 27 May 2011 Permalien | Réponse  

    La peur de l’uniforme…une franche rigolade! 

    Etre gendarme devient de plus en plus risqué dans la Grande ile. Le gendarme tué samedi lors d’une échauffourée entre force de l’ordre et « dahalo » à Tsiroanomandidy, suite à une opération de pistage de voleur de zébus a été décoré à titre posthume au camp de la gendarmerie Ankadilalana. Une décoration qui n’a pas pu sauver sa vie ! Décidément, les « dahalo » deviennent de plus en plus téméraire, de plus en plus meurtriers ! De quoi dégouter les nouvelles recrues et autres postulants d’une part. Mais d’autre part, la grande muette continue pourtant de recruter, pour ainsi dire, en ouvrant le concours de recrutement d’élèves officiers au titre de la 35è promotion de l’Académie militaire d’Antsirabe. Encore des officiers en herbe qui iront gonfler les rangs des officiers malagasy en mal de poste de commandement faute de budget, faute de …fantassins à commander. L’on ne s’étonne plus de voir des militaires à des postes – initialement dédiés à des civils – qui n’ont rien à voir avec l’armée. Pas plus que de voir des sites privés et des centres commerciaux qui se font garder par des militaires en armes, tels des milices à la solde de grands propriétaires. Autant ne plus s’étonner donc que les pauvres gendarmes des postes « avancés » se fassent trucider dans des confrontations avec des « dahalo », ces derniers n’ayant pas leurs yeux dans leurs poches pour jauger de visu la force de leurs adversaires et riposter à bon escient.
    L’attaque manqué du centre fiscal d’Itaosy est édifiant sur l’insuffisance d’effectifs et de moyens pour les forces de l’ordre et plus particulièrement les gendarmes dans les circonscriptions à leurs charges. Selon des témoins, le gendarme en civil qui a fait capoter l’attaque était juste passé par là par hasard, et qu’il n’a même pas pu intervenir mais s’est rabattu à prévenir ses collègues au poste de gendarmerie du coin. Les malfrats l’on surement reconnu pour avoir pris la poudre d’escampette sans demander leurs restes. C’est dire qu’ils sont peu nombreux les gendarmes d’Itaosy pour être facilement repérable, même en civil ! Mais il faut dire aussi qu’une mini-psychose fait son bonhomme de chemin avec ce camp militaire dans la capitale qui a été en alerte suite à la présence d’individus suspects aux alentours. De quoi alimenter les ragots comme seuls les malagasy savent le faire. Prendre d’assaut un camp militaire, il faut être barge ou sinon bien équipé et surentrainé pour le faire ! Non mais des fois …

     
  • Alf Raza 10 h 01 min le 25 May 2011 Permalien | Réponse  

    Pourquoi tuer les poules aux œufs d’or ? 

    Rapide revue de presse hier et stupéfaction : pas mal de journalistes ont relevé la vacance des responsables concernés pour supporter financièrement les disciplines aux « œufs d’or ». Ça n’a fait que conforter en fait ce qui a été écrit dans cette chronique à mainte reprise concernant la situation consternante du sport en général à Madagascar. Consternante serait le mot approprié vu que le malagasy lambda, bien qu’il ait un avis là-dessus ne pourra jamais, au grand jamais y faire quoi que ce soit. Toujours est-il que résultats à l’appui, preuve est faite que ce sont les parents pauvres du sport à Madagascar, allez savoir pourquoi, qui arrivent à obtenir des résultats probants pouvant relever la fierté d’être malagasy en cette période trouble pour l’ile sur la scène internationale, flattant l’égo des natifs de l’ile Rouge sur la possibilité de briller quand même au niveau mondial, malgré les vicissitudes de la politique.
    Mais politique ou pas, il ya toujours eu des disciplines qui ont été des laisser-pour compte dans la Grande Ile. Chose sidérante, là où ça n’a jamais marché, les infrastructures, les supports et appuis techniques de toutes sortes, les financements de déplacements et bien d’autres encore foisonnent à profusion. A l’instar du football, qui n’a jamais atteint un niveau mondial, ni même africain, les petites attentions, si ce ne sont des « grandes attentions » ont été légions. En sport collectif pourtant, il y a le rugby par exemple qui s’est hissé au niveau africain, un certain mois de novembre 2005, pour une finale qui s’est déroulée à Paris – on ne saura jamais d’ailleurs pourquoi cette finale africaine devait se passer en France en hiver à -15°C- et qui pour l’instant n’a bénéficié d’aucun égard particulier pour le promouvoir et le supporter ; jouir de terrains de jeu corrects relève du défi pour les rugbymen, obligé depuis fort longtemps à s’entrainer sur des terrains en terre battue ou dans des « rizières » asséchées. Jusqu’à preuve du contraire, les déplacements des boulistes aux sommets mondiaux ont été le fruit des débrouillardises de la fédération et de ses sponsors ! Il est à espérer que l’Afrobasket Men 2011 puisse être favorable aux sportifs de cette discipline, sommet qui est tombé « par hasard » dans l’escarcelle de la Grande Ile. D’autant que le ministre en charge du sport actuel est un ancien international de basket, charge à lui donc, par fidélité, de faire de sa discipline « perso » une poule aux œufs d’or.

     
  • Alf Raza 22 h 23 min le 24 May 2011 Permalien | Réponse  

    Ça compte pour du beurre ? 

    Voilà les vautours qui se jettent sur les restes de DSK. A peine sa démission « consommée » que voilà déjà les candidats à sa succession qui se bousculent au portillon. Le week-end dernier a vu en effet la candidature de Christine Lagarde pour le remplacer. L’on sait que depuis 1946, la direction générale du FMI a toujours été occupée par un Européen, un arrangement tacite avec les Américains qui sont à la tête de la Banque mondiale. Elle a déjà, semble-t-il, reçu le soutien de son homologue britannique, George Osborne, et de l’Allemand Wolfgang Schäuble. Une candidature au pied d’argile pourtant pour ce ministre français car elle traine déjà derrière elle des casseroles. Des journaux français ont mentionnés dans leurs parutions qu’elle pourrait être mêlée à une affaire judiciaire, un procureur français l’ayant récemment lié à l’ex-homme d’affaires Bernard Tapie dans un dossier, la menaçant même de la possibilité d’une éventuelle enquête là-dessus. Mais tous ça relèvent de la « haute voltige », le commun des mortels n’ayant à se soucier que de sa pitance du jour loin de se soucier du sort réservé à l’ex-patron du plus grand club de financement de la planète.
    Si on considère le FMI, on tomberait dans la démesure, au niveau de la Grande Ile, où financer un déplacement sportif, vers un sommet mondial de surcroit, relève d’un parcours du combattant. Ainsi, les six tireurs malagasy qui étaient en lice à la Coupe du monde de kick-boxing à Szeged, en Hongrie, ont eu toutes les peines du monde pour arriver à cette compétition. Les 10 000 euros nécessaires à l’hébergement, le déplacement, les frais d’adhésion à la compétition ont failli ne pas être matérialisés, mais sous l’impulsion du président Briand Randrianirina les compétiteurs ont finalement pu y aller, et avec quels résultats ! Six participants pour six médailles récoltées et pas des moindres : trois d’or, deux d’argent et une de bronze tout simplement ! Des champions du monde ! Les résultats parlent d’eux même : des sportifs méritants. Et dire qu’il ya des disciplines qui sortent en horde du pays, financés, pour des éliminatoires, et s’en reviennent bredouilles, pour des … nèfles quoi !

     
  • Alf Raza 20 h 44 min le 22 May 2011 Permalien | Réponse  

    Revers de l’Histoire 

    Triste sort que celui de Dominique Strauss-Kahn qui, malgré sa mise en liberté sous caution, voit sa vie s’écrouler tel un château de carte. Bien parti pour mener tambour battant ses militants socialistes vers une présidentielle bien cotée, le voilà déchu de sa position, que les sondages en France donnait pour favori, quitter le piédestal où il s’était maintenu n’est pas une sinécure. Considéré comme étant l’un des hommes le plus influent du monde de par sa position au sein de la FMI, être ramené au même rang du simple quidam, justiciable, lui a foutu un coup de vieux terrible. 21 mai 2011, qui ne présage rien de bon pour le parti socialiste français et pourtant, le 21 mai devrait être une date « apologique » pour le PS, car ce fut le 21 mai 1981, onze jours après son élection au suffrage universel, que François Mitterrand pu offrir à son parti l’ultime consécration en prenant officiellement ses fonctions de président de la république française.
    Il est difficile de ne pas ironiser mais force est de reconnaitre que les amerloques ont fait forts ce mois-ci. Sans relation aucune mais qui marque quand même les esprits, après s’être offert la tête de Ben Laden dans un contrée lointain, ils se sont payé la tête de DSK à domicile ! Du jamais vu ! C’est a se demander si le Nobel du Président Obama y serait pour quelque chose, mais bon ce n’est que pure affabulation…
    21 mai 2011, attente de nouvelles perspectives pour la Grande Ile, suspendue aux lèvres des « grands » de la SADC qui sont en réunion dans un sommet extraordinaire à Windhoek. Une sortie de crise tant espérée par les tenants du pouvoir à Madagascar, surtout après les investissements à outrance dans les efforts de « lobbying » pour influencer les chefs d’Etat de la SADC qui s’y réunissent. La Namibie doit surement connaitre un débat intéressant, si débat il y a, concernant l’Ile Rouge. La crise politique qui est en train de terrasser Madagascar depuis deux ans et des poussières. Le combat des « Titans » de la Grande Ile verra-il une issue favorable pour la population malagasy, éreintée par cette trop longue période de transition. Il est fort à parier que les travaux de lobbying battent leurs pleins en Namibie, mais les espoirs restent mitigés vu l’absence de réactions et de prise de position des participants à ce sommet avant le 20 mai. Ah, décidément, ce 21 mai de tous les espoirs ou de toutes les déceptions … ?

     
  • Alf Raza 10 h 11 min le 20 May 2011 Permalien | Réponse  

    Et toc ! Le FMI y passe 

    Et toc pour ne pas dire « et vlan », la tête de Dominique Strauss-Kahn vient de tomber, il a en effet démissionné jeudi de ses fonctions de directeur général du Fonds monétaire international, tout en affirmant dans une lettre adressée au conseil d’administration du FMI d’être innocent des faits d’agression sexuelle pour lesquels il est accusé et qui lui a valu son incarcération. Cette mondialisation a quelque chose de diabolique dans la vitesse à laquelle les informations, tout comme les ragots, sont colportées. Une vitesse telle que l’on est vite désarmé une fois pris dans l’engrange des médias, et plus particulièrement les médias américains qui est un pouvoir à part, le quatrième pouvoir comme ils se plaisent à le qualifier. Les médias qui continuent de distiller les nouvelles du monde entier, qu’elles soient bonnes ou mauvaise. Que dire du message du président Dmitri Medvedev qui a averti que la Russie pourrait abandonner le nouveau traité de désarmement nucléaire signé avec les États-Unis ? Cela précipiterait vers la reprise de la guerre froide comme du temps de l’URSS ! Décidément, ces gendarmes du monde, les Américains, sont incorrigibles en continuant à développer leur projet de bouclier antimissile en Europe de l’Est, en dépit des protestations de la Russie. Sur que les russes ne resteront pas les bras ballant face à une telle menace, ils pourront envisager, à priori, de développer le potentiel offensif de leur « capacités nucléaires ».
    Des bouleversements à considérer avec modération vu le contexte de crise actuel de part le monde. Autant se remémorer que les grèves estudiantines à Madagascar on toujours créées des bouleversements, et que vu la tournure que prennent les évènements à Ankatso, la prudence est de mise, d’autant que le fameux mouvement « rodobe ho an’ny Tanindrazana » à Anosy a occasionné des affrontements avec des arrestations à la clé, la pression est montée ainsi d’un cran. Le malagasy lambda reste dans l’expectative pour ce qui est du déroulement de la vie politique dans la Grande Ile, déjà que le quotidien devient de plus en plus pesant à l’instar des résidents d’Ampefiloha qui ont manifesté dans leur quartier pour réclamant la libération des 4 jeunes du coin qu’ils estiment avoir été arrêtés arbitrairement par les forces de l’ordre le week-end dernier. A forte pression, l’arbitraire risque de prendre le pas sur la justice.

     
    • liberty reserve 15 h 31 min le 30 mai 2011 Permalien | Réponse

      Comfortably, the news post is during truthfulness a hottest on this subject well known subject matter. I agree with ones conclusions and often will desperately look ahead to your updaters. Saying thanks a lot will not just be sufficient, for ones wonderful ability in your producing. I will immediately grab ones own feed to stay knowledgeable from any sort of update versions. Amazing get the Work done and much success with yourbusiness results!

    • liberty reserve 20 h 37 min le 2 juin 2011 Permalien | Réponse

      Comfortably, the news post is during truthfulness a hottest on this subject well known subject matter. I agree with ones conclusions and often will desperately look ahead to your updaters. Saying thanks a lot will not just be sufficient, for ones wonderful ability in your producing. I will immediately grab ones own feed to stay knowledgeable from any sort of update versions. Fantastic get the done and much success with yourbusiness results!

    • Hien Saltsman 16 h 18 min le 6 juin 2011 Permalien | Réponse

      I was very encouraged to find this site. I wanted to thank you for this special read. I definitely savored every little bit of it and I have you bookmarked to check out new stuff you post.

  • Alf Raza 8 h 01 min le 19 May 2011 Permalien | Réponse  

    Les nouveaux croisés 

    Les têtes n’en finissent pas de tomber, bientôt on verra celle de Dominique Strauss Kahn y passer. Ainsi va le monde. Ce début de millénaire réserve décidément pas mal de surprise. Récemment, bon nombre de dirigeants despotes se sont vu être déboulonnés par leurs concitoyens. Que ce soit dans les pays du moyen Orient ou en Afrique, les bouleversements n’ont eu de cesse d’étonner et d’interpeller. La chute de Saddam Hussein, en Irak, a assuré en « prime time » les séries de spectacles avec à la clé l’occupation « voilée » de son territoire et la mainmise à peine voilée sur ses ressources, principalement pétrolières. Bien sur, on peut prendre un raccourci et simplifier l’engagement de l’OTAN dans la « guerre » en Afghanistan contre les Talibans comme étant des représailles aux attentats du 11 septembre 2001, mais bon, ça se discute. Encore plus récemment, ce vent de folie qui souffle sur le monde arabe s’est payé les têtes de potentats despotes qui ont « régnés » depuis plusieurs décennies, telles celles de Moubarak ou de Ben Ali. D’autres peuples encore celles de leurs dirigeants actuels, la Syrie, le Yémen et même la tranquille Bahreïn se fait secouer les puces.
    Les interventions de l’OTAN en Libye se caractérisent de plus en plus en une frappe axée uniquement sur la personne du dirigeant libyen. Un peu dans le sens de ce qui est advenu à Gbagbo en Côte d’Ivoire où les forces armées de L’OTAN par l’entremise des troupes de la Licorne se sont engagées au sol pour appuyer les chasses aux sorcières. Dans une certaine mesure, les propos de Kadhafi qualifiant les interventions de l’OTAN comme étant des actes de « croisés » risquent fort de se justifier. D’ailleurs, par prudence ou par clairvoyance, la Russie, par l’entremise de son président Dimitri Medvedev, a averti qu’elle ne soutiendra pas au Conseil de sécurité des Nations unies une résolution sur la Syrie si elle s’avère analogue à la précédente, celle qui a permis au recours à la force en Libye. La Chine pourrait bien aller également dans ce sens, vu qu’elle à déjà fait des observations négatives sur les engagements en Libye. Ces engagements et ces fronts dans l’univers musulman ne présage rien de bon, rien qu’une petite étincelle et l’OTAN épousera à jamais l’image des croisés modernes, des croisés du XXIème siècle qui ne se le disent même pas.

     
    • free image hosting 16 h 47 min le 19 mai 2011 Permalien | Réponse

      I have bookmarked your site for future referrence! Greetings.

    • download vpn 4 h 14 min le 20 mai 2011 Permalien | Réponse

      Comfortably, the news post is during truthfulness a hottest on this subject well known subject matter. I agree with ones conclusions and often will desperately look ahead to your updates . Saying thanks a lot will not just be sufficient, for ones wonderful ability in your producing. I will immediately grab ones own feed to stay knowledgeable from any sort of update versions. get the job done and much success with yourbusiness results!

  • Alf Raza 22 h 29 min le 18 May 2011 Permalien | Réponse  

    Même pas en rêve 

    Ankatso ne coupe pas à sa tradition, en cette période de crise et faisant fi de ce qui pourrait advenir des riverains ou encore moins de la population tananarivienne, les étudiants de l’université d’Antananarivo continuent de manifester et de réclamer la rentrée universitaire tant attendue. Les barrages sur le campus n’ont eu de cesse durant la semaine du 13, ce fameux vendredi 13 tant craint par les superstitieux de tout bord. Mais cette semaine n’est pas près de voir la situation se dérider au regard de la position que prennent les membres du SECES, intraitables sur leurs émoluments. Comment peut-il en être autrement à voir les tergiversations du ministre concerné depuis sa prise de fonction concernant les universitaires, enseignants comme étudiants. De toute manière, l’austérité dont soit se coiffer le pouvoir en place n’est un secret pour personne. Et tous les secteurs en pâtissent, à l’instar du sport qui n’arrive pas à couvrir les réels besoins et priorités des sportifs. Le kick-boxing en fait encore les frais une nouvelle fois en ratant un rendez-vous mondial. En effet, les malagasy ne pourront pas participer au championnat du monde junior et sénior de kick-boxing qui est prévu se tenir à Szeged en Hongrie du 19 au 22 mai. La raison n’en est pas moins l’insuffisance de …moyens financiers : 8.000 euros auraient été nécessaire pour les droits d’engagement des combattants. Relativement peu par rapport à ce qu’auraient dépensé certaines disciplines lors de leurs déplacements à l’extérieur sans même ramener une qualification ne serait-ce qu’au niveau africain – le niveau mondial n’étant même pas dans le domaine du rêve pour eux – pour le pays. Mais ainsi va la vie dans la Grande Ile, on n’y peut rien.
    Vivement que cette crise cesse pour arriver à vivre sous de meilleures auspices. La récent rencontre en Afrique du Sud du Président de la Transition malagasy, Andry Rajoelina, avec le Président de l’Afrique du Sud, Jacob Zuma, semble avancer vers une bonne évolution de la situation. Ainsi, le sommet de la SADC du 20 mai prochain aura une toute autre connotation, ou du moins une autre teneur par rapport à l’à priori véhiculé auparavant. Reste à savoir dans quel sens le Président Jacob Zuma aurait bien pu prendre les propos avancés par le Président de la transition. « Wait and see » serait l’attitude plus adéquate pour la plupart de la population malagasy qui ne sait plus vraiment sur quel …pied danser.

     
c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler