Les peuples et les leçons du passé

A situation exceptionnelle mesure exceptionnelle ; c’est ce que doivent se dire les dirigeants de la HAT en s’engageant vers une procédure d’importation de riz et de sucre, opérations engagées par l’Etat de surcroit. Des pratiques d’un autre temps mais qui reviennent au gout du jour, question de mode surement…ou défaut d’autres alternatives ? Une décision qui fait suite aux opérations de vérification de stocks qui seront faites au niveau des producteurs de sucre ainsi que des grossistes, accusés à tort ou à raison, on n’en sait rien, de retenir des stocks pour manipuler les coûts. Au train où vont les choses, les situations exceptionnelles risquent fort de se répéter pour devenir une règle, n’en déplaise aux optimistes qui voient la fin de la période transitoire et de ces tracasseries incessamment sous peu.

Nul n’avait prévu ces cas de figures aux débuts des évènements, deux ans auparavant. Au vu de ce qui se passe en Egypte, et en faisant le parallèle entre les deux pays, on se demande à quoi peuvent bien s’attendre les égyptiens plus tard. En tout cas, au quatrième jour d’un mouvement de contestation contre le régime de Hosni Moubarak, des accrochages ont éclaté en début d’après-midi entre policiers et manifestants devant une mosquée du Caire. A Alexandrie, la deuxième ville d’Egypte, la police a tiré des gaz lacrymogènes et des balles caoutchoutées pour disperser des manifestants. Pour les égyptiens, aux premières heures des manifestations, chaque mouvement d’opposition et opposants s’essayent déjà de tirer la couverture sur eux. Ainsi, l’opposant le plus en vue Mohamed ElBaradei, l’ancien chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), s’est fait voir aux manifs du Caire. Les Frères musulmans, principale force de l’opposition dont 20 membres ont été arrêtés, ont exhorté ses membres à participer aux rassemblements.

L’ingrédient fatidique à toute chute de dirigeant ces derniers temps se retrouve au cœur des mouvements en Egypte : en trois jours, sept morts et des dizaines de blessés assortis d’un millier d’arrestations. La grande ile a connu son lot lors des ses mouvements populaires de 1991, 2002 et 2009 qui se sont soldés par les chutes inévitables deux ceux qui étaient au pouvoir. Les peuples apprennent bien leurs leçons bien qu’ils ne les appliquent que plus tard… bien plus tard.

Publicités