Tagué: corruption Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • Alf Raza 2 h 27 min le 30 April 2017 Permalien | Réponse
    Tags : élection, , , corruption, fianarantsoa, , , remaniement   

    Et beaucoup d’eau passera sous le pont 

    Point de mire du 29 avril 2017

    Et beaucoup d’eau passera sous le pont

    Ainsi va la vie dans la Grande île, l’euphorie engendrée par le feuilleton BIANCO vs Claudine commence à s’estomper pour tomber petit à petit dans les rubriques faits divers. On va surement passer à autre chose, de pas très consistant à coup sûr, mais « faute de grives on mangera des merles » comme on dit. Ce n’est pas pour médire mais au train où vont les choses, la suite de cette fumeuse histoire sera un flop monumental! Et pour cause, la dame Claudine prise au dépourvu lors de son arrestation semble être revenu plus forte que jamais dans l’île pour se défendre bec et ongles. Sinon, elle ne serait pas revenu, n’est-ce pas? Une affaire de gros sous qui laissera surement des séquelles, si ce n’est des cicatrices, dans le paysage juridique et politique malagasy. Car à la suite de ces exploits , tant de la prévenue que des autorités de l’île, nuls ne peut se prévaloir de s’en être sorti indemne!

    En tout cas, les fortes remue-ménages des différentes entités étatiques – politiques , juridiques et autres – se ramèneraient finalement en un majestueux camouflet! Reste à savoir qui en a tiré le plus de profit? Il faut comprendre que tout ce cirque médiatisé n’a été orchestré , si tel a été le cas, que pour amuser la plèbe, rien que ça! Les vrais enjeux se passent loin des yeux du commun des malagasy, dans les alcôves du pouvoir. Un jeu d’échec des caciques du pouvoir dans la Grande île s’est joué en public, pour un temps, et pour le bonheur du petit peuple, mais maintenant rideau, les enchères se font à coup sûr à coup de milliards.

    Les pressions ont été fortes de toutes parts

    Claudine

    En essayant de décrypter tout ce qui se dit autour de cette rocambolesque affaire, force est de constater que le focus se perd dans des questions de formes plutôt qu’autre chose. Le fond de l’histoire est en passe de s’estomper au détriment des pauvres contribuables. Beaucoup aurait voulu voir l’exécutif au grand complet tomber tel un château de cartes après ce coup de massue asséné à l’une des pièces majeures soutenant le pouvoir, mais non, encore une fois ce ne fut qu’ un superbe camouflet, qui n’a eu de vertu que d’avoir renforcé , via le remodelage du gouvernement, l’assise de l’exécutif.

    On serait tout de même curieux de voir ce qu’il adviendra de cette affaire, mais surtout à quoi sera abreuvé le public pour détourner son attention. Difficile dans le contexte actuel d’intimer « circulez, il n’y a rien à voir », l’évolution des médias et des réseaux sociaux a fait que tout se sait à une vitesse telle qu’il est difficile de cacher quelque chose rapidement. Reste donc à laisser le temps au temps pour enterrer les « innommables » qui pourraient gêner. D’ailleurs, le nouveau gouvernement s’est étoffé dans ce sens en louant les services d’un revenant spécialiste en la matière. Pour sûr, beaucoup d’eau passera sous le pont avant qu’on arrive à l’éclaircissement, si dénouement il y aura, de ce nœud gordien, car ils ne sont pas fous ces tenants du pouvoir, ils ne se mordront pas la queue pour si peut, il ont encore une élection à faire gagner par leur poulain pardi!

     

    Alf Raza  

     
  • Alf Raza 1 h 49 min le 17 April 2017 Permalien | Réponse
    Tags : 20.000 Ariary, , Andriamandavy, île Maurice, , , corruption, dahalo, , haïtisation, indice de perception de la corruption, inflation, , tontons macoutes   

    Et la girouette qui tourne … et tourne… 

    Point de mire du 16 avril 2017

    Et la girouette qui tourne … et tourne…

    Observer de loin ce qui se passe dans la Grande île, essayer de prendre du recul et tenter de trouver un tant soit peu de sens sur ce qui se trame dans cette île, jadis paradisiaque, revient à se masturber l’esprit pour rien, et pour cause, rien de positif ni d’encourageant ne s’est démarqué en suivant le fil de l’actualité et les faits, dits saillants, véhiculés par les médias locaux. Je pense que commenter les faits de ces dernières semaines ne mènera à rien, mais alors là à rien! Le problème de la Grande île semble bien rester entier: corruptions à tous les niveaux, passivité maladive voire morbide de la population, paupérisation galopante, inflation exponentielle immaîtrisable! Bref, tout pour faire voir la vie en … noire.

    Il y a de quoi être sceptique quant à l’avenir de la Grande île. Finalement personne n’est prêt à changer! Les corrompus et les corrupteurs sont toujours en place plus fort que jamais, se complaisant à manipuler l’opinion publique, quitte à prendre le peuple pour le dernier des nigauds. Rien qu’à voir la fuite rocambolesque de dame Claudine Razaimamonjy vers l’île Maurice et tout se conforte: on se joue de la crédulité des pauvres malagasy qui comptent pour du beurre dans toute cette histoire.

    claudine-3

    L’arrestation spectaculaire de Claudine Razaimamonjy 

    A bien y regarder, dès le début de l’histoire, les malagasy n’étaient pas dupe pour autant! Personne n’a cru à un possible emprisonnement de dame Claudine, car on le sait très bien, les loups ne se mangent pas entre eux ! Alors pourquoi avoir fait du vent pour rien? A moins que ces scenarii montés gauchement à la hâte n’étaient pas destinés à la plèbe? Mais quand bien même, les « destinataires » seraient-ils si naïfs pour avaler un tel « boa »? Car c’était trop gros pour être une couleuvre, non? La pression se fait-elle trop forte de la part des soit-disant bailleurs de fonds pour pousser les tenants du pouvoir à faire n’importe quoi ? En tout cas, il est clair que le dindon de la farce dans toute cette histoire de Claudine, BIANCO, IST et autre facéties  c’est le peuple malagasy et nul autre, le « petit peuple » se retrouve de plus en plus démuni, de plus en plus maniable, de plus en plus minable, il en est ressorti que seuls les petites frappes (et les innocents sans argents) sont « justiciable » ( à souhait) dans la Grande île et encore, c’est loin d’être le cas au vu de ces vindictes populaires perpétrées dans les quatre coins de l’île.

    Et l’inflation galopante qu’on n’ose pas nommer, elle sera maîtrisée comment? A moins que tout le monde s’en foute! On se pressera surement à palier au plus pressé et procéder au plus facile comme d’habitude: la méthode classique de la planche à billets. Et au nouveau billet de 20.000 Ariary d’éclore dans la foulée! Comme il est loin le temps où une pièce de 1 franc (FMG) valait encore quelque chose! Maintenant les pièces de 1 Ariary vont surement tomber en désuétude ou disparaître carrément …comme son prédécesseur « l’iraimbilanja » (1 franc -FMG). Il est bien loin le temps, pour moi particulièrement, où avec 1 « iraimbilanja » (1franc)  je pouvais encore courir chez « le chinois », l’épicier du coin, m’acheter un bonbon !

    Mais maintenant tout semble flou dans la Grande île, on dirait qu’on n’arrête pas de tourner en rond, sans trouver une issue favorable pour le pays, eh oui! Car pour les tenants du pouvoir on sait, suite à l’affaire Claudine, l’issue n’est autre qu’un envol vers l’extérieur si ça sent le roussi quelque part. Et aux pauvres malagasy de rester dans le pays dans l’insécurité et l’indiscipline qui règnent actuellement. Il suffit de peu pour que le pays tombe dans l’anarchie totale, les prémices sont là, corruption généralisée, pour Transparency International en 2016 la Grande île se retrouve au 145ème  rang avec l’Indice de perception de la corruption 2016  de 28,  insécurité galopante avec les braquages et les kidnapping, la peur et les harcèlements de bandes armées dans les campagnes et les grands bourgs, mais surtout avec cette perte de confiance en la justice et de ses bras (car on le sait, dans tout système démocratique, les bras de la Justice ne doivent pas seulement fonctionner efficacement, mais également prouver cette efficacité de façon à forcer le respect du citoyen) poussant la population vers les tribunaux populaires à la va vite qui se soldent généralement par des mises à mort! Pire que les verdicts des tribunaux issus de la Charia! Et le comble, la prolifération de milices privés (bien qu’on se prive de le dire ou le dénoncer) à la solde des gros bonnets au vu et au su de tout le monde dans les quatre coins de l’île sans que l’Etat ne lève le petit doigt pour les demanteler, complice ou victime? Allez savoir!  « les faits d’armes » de la clique sous les ordres d’Andriamandavy VII pour faire pression au siège du BIANCO en est une manifestation la plus proche et la plus flagrante: attaque orchestrée contre un bâtiment d’une Institution, le BIANCO, qui reste impunie, même pas dénoncée par le pouvoir en place!. On se précipite rapidement et inexorablement  vers une « haïtisation » de notre pauvre pays, vers l’hégémonie de caïds servi par des tontons macoutes sans foi ni loi …vivement qu’on n’en arrive pas là, mais je crains le pire!

     

    Alf Raza

     

     

     
c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler