Marc Ravalomanana …le retour ?

Point de mire du 15 Octobre 2014

Marc Ravalomanana …le retour ?

Ça sonne comme un titre de film d’action dont sont si friands la plèbe ! Et pourtant, à plus d’un titre, c’est devenu un navet de première, et pour cause, à deux jours de son arrivée, un flop des plus inappropriés pour de telles circonstances se pointe à l’horizon. L’incrédulité agrémentée d’incompréhension se lisent sur les visages des nombreux aficionados du sieur Ravalomanana. Témérité inconsidérée ? Mauvaise entente politique ? Ou tout simplement mauvais calcul de part et d’autre ? Allez savoir ! Depuis le temps que le petit peuple a été mené en bateau !
Et pourtant, au train où vont les choses, ce retour devait entrer dans les « must » du pouvoir en place. On sentait le pouvoir à bout de souffle avec ces multiples couacs qui affectent de plus en plus le quotidien des malagasy des grandes agglomérations qui bénéficient un tant soit peu du « confort moderne » à l’occidental. Les délestages à répétition ont fini de lasser les plus patients des usagers jusqu’à les pousser à débiter des tas d’âneries sur les réseaux sociaux à propos du seul distributeur d’eau et d’électricité de la Grande Ile. Distributeur qui se réfugie derrière le manque de moyens mis à sa disposition, manque de fonds pour payer les « fournisseurs » (tiens !) d’énergie tiers ! Eh oui, on le pressentait depuis un bon bout de temps, les caisses de l’Etat sont au plus mal ! Financements externes absentes obligent ! Sans le dire tout haut, les dirigeants actuels sont pris à la gorge à tel point qu’ils en étaient à « taper » le pauvre quidam alpha gagnant le minima de salaire, qui soit dit en passant étant un des plus fervents les ayants soutenus, jusqu’à lui soutirer une imposition sur son salaire quasi équivalent à la hausse qui lui a été octroyée ! Savant calcul ! Personne n’aurait pu mieux faire pardi !
Sans être sorcier, le premier venu saurait que les bailleurs de fonds venant desquels on espère tant les mannes ne voudront jamais allonger l’oseille que sous certaines conditions …dont le retour de l’ancien exilé d’Afrique du Sud. Le grand hic dans cette histoire de ouf c’est cette arrestation rocambolesque qui se voit être à l’inverse de son entrée en catimini sur le territoire. En tout cas le mordant médiatique a été acquis pour l’ancien président de la Grande Ile. Il a montré qu’il a encore assez de …dents pour …mordre ! Sauf que dans le camp adverse pareil démonstration de force n’est pas au gout de tout le monde ! ça a eut le mérite de faire monter la moutarde au nez des hommes en treillis qui n’ont pas manqué de faire résonner les bruits de bottes et montrer armes et biceps en guise de réponse.
Que tous cela se soient passés en moins d’une journée en laisse encore plus d’un sur le c… pas même eu le temps de voir de quoi il en retournait vraiment et pop, la star de la journée a tiré sa révérence de la scène politique ! Un flop des plus abasourdissants ! Et maintenant… ? On fait quoi ? Toujours ce statu quo avec les bailleurs de fonds qui ont valu les multiples déplacements à l’étranger du président en place et de son staff tant décriés ces derniers mois ? Eh bien… oui ! Ce sera toujours le cas, il ne faut pas se leurrer, il ne reste qu’à prendre son mal en patience, subir en silence les hausses des coûts de la vie et les à-coups des coupures quotidiennes de la mémère JIRAMA et de ses acolytes fournisseurs d’énergie (qui n’en fournissent plus faute de paiement).

Alf Raza

Bain de foule deRavalomanana Marc

Bain de foule deRavalomanana Marc

Publicités