Ces petits tourbillons qui font des vagues

Point de mire du 28 novembre 2012

Irrésistiblement attiré par le tourbillon « Amnesty International » qui n’a pourtant fait que…passer semble-t-il, certains se sont laissé entrainer dans le sillage de ce vent tourbillonnant. Eh oui, un pion ou une pièce, allez savoir, se voit mis sur le billot dans cette opération Tandroka de toutes les controverses. L’on apprend en effet, d’après un communiqué du service des relations publiques de la Gendarmerie nationale, qu’un lieutenant-colonel du CFS d’Ivato, qui a participé à l’opération Tandroka, s’est fait épinglé et a été placé sous mandat de dépôt à Betroka pour extorsion de fonds et violences illégales. Décidemment, on en voit de toutes les couleurs depuis quelques temps quand on se penche du côté …sud de l’île.
opération Tandroka

Et cette partie de l’île en voit réellement de toutes les couleurs surtout avec les feux de brousses qui ravagent ses contrées, rien ne semble être épargné dans ces « coups de feu », même les zones protégées y passent, comme la partie ouest de l’Allée des Baobabs, par exemple, dans l’aire protégée de Bekonazy sur la route de Belo-sur-Tsiribihina qui a été incendiée en fin de semaine, pas moins de 12 hectares de forêts ont été dévastés. A croire que l’on fait exprès de brûler le patrimoine malagasy…si ce n’est pas vraiment le cas ?

allée des baobabs

C’est bien dommage car avec cette longue grève des employés du ministère de l’environnement et des forêts on est bien mal parti. Ils digèrent mal le fait d’avoir à patienter, jusqu’à la Saint Glinglin, la nomination de leur ministre de tutelle. La grève générale des forestiers a fait tache d’huile, et tant pis pour ceux qui attendent d’hypothétiques autorisations ou laissez-passer, la délivrance ayant été suspendu pour cause de grève.
Pour le moment donc, la petite accalmie côté transport laissera souffler une certaine frange de la population tananarivienne, car à l’issue de la rencontre entre Andry Rajoelina et l’UCTU, il en est ressorti que la population vulnérable, enfants, étudiants, employés des zones franches, les personnes âgées pourront encore bénéficier de l’ancien tarif de 300Ariary, mais pour le reste il ne leur …reste qu’à cracher dans le bassinet et s’acquitter prix du ticket de 400Ariary. En tout cas, une promesse est faite par les tenants du pouvoir d’importer des bus en provenance de… Chine pour palier à cette crise qui ronge le secteur du transport. Le président de la transition Andry Nirina Rajoelina a d’ailleurs annoncé lors de sa rencontre avec les transporteurs de la zone urbaine (UCTU) que les opérateurs du secteur, bénéficiaires de ces véhicules neufs n’auront pas à payer de taxes, ni de TVA, ni de droit de douane ! Quelle aubaine donc pour ces zozos transporteurs !
Mais les malagasy ne sont pas au bout de leur peine, surtout avec ces syndicats des greffiers et des agents administratifs des tribunaux de la Grande île qui également entamé une grève qui s’étalera jusqu’au 7 décembre prochain. A Anosy par exemple, bien que les portes du tribunal n’aient pas été fermées, aucune décision du tribunal n’a été entendue. Ah quelle misère !

Publicités