Tout peut changer, mais pas forcément dans le sens que l’on souhaite

C’est peut-être un jour à marquer d’une pierre blanche, ce jour où la Palestine est devenue un État observateur non membre de l’ONU, un statut identique à celui dont dispose le Vatican soit dit en passant. En effet, le 29 novembre dernier, 138 États ont voté pour la demande palestinienne de rehaussement du statut de la Palestine, neuf Etats ont voté contre cette demande, dont Israël comme on pouvait s’y attendre, les États-Unis, le Canada et la République tchèque tandis que 41 se sont abstenus. Voilà donc un nouveau pas de franchi dans l’effort entrepris par les palestiniens vers la création de l’Etat palestinien, un coup dur pour l’Etat israélien toujours aussi imperméable à toute tentative dans ce sens. Et ce n’est pas près de se réaliser si on se réfère aux propos de M. Abbas lors de son discours souhaitant que l’Assemblée générale des Nations Unies veuille accorder enfin « un certificat de naissance » à l’Etat palestinien dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale, une démarche pour asseoir les droits « inaliénables » des palestiniens à l’indépendance pour enfin « rectifier une injustice historique », bref, des vœux loin d’amener l’adhésion de l’Etat israélien et des ses alliés traditionnels.

Abbas2

Eh oui, tout change, pas forcément dans le sens où l’entend, mais c’est dans la logique des choses. Et ce n’est pas Dominique Strauss Khan qui dira le contraire. Lui qui n’a pas arrêté d’égrener les procès et les audiences, jusqu’à en perdre sa situation, un calvaire. Finalement il se retrouvera bientôt au bout du tunnel, car il se dit que Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Diallo vont se rencontrer le 7 décembre, à New York, dans le bureau du juge Douglas McKeon pour signer un accord financier mettant fin à la procédure civile engagée. Mais on n’a rien sans rien et pour le cas de DSK la contrepartie n’est pas de la gnognote car ça s’élève à 6 millions de dollars. DSK, dit-on,  devrait verser 6 millions de dollars, soit 4,64 millions d’euros, à celle qui l’a accusé d’agression sexuelle. Revers de la médaille, malgré le fait que DSK ait été un ancien directeur du Fond monétaire international (FMI), il ne dispose pas de la somme requise. Le macho man  devrait donc, contracter un emprunt bancaire s’élevant à 3 millions de dollars, l’autre moitié viendra de son épouse Anne Sinclair, dont il vit séparé depuis cet été. Pas de quoi être fier après une aussi belle carrière, à 63 balais ! Une page noire qui se tournera donc pour cet ancien cacique du Parti Socialiste français, un PS qui est lâché par sa gauche, car le Sénat français a rejeté mercredi soir le projet de loi de finances pour 2013, premier projet de budget du quinquennat de François Hollande, le Parti socialiste, qui ne détient pas la majorité absolue, est lâché par les élus du Front de gauche. Le jeu de la démocratie joue bien des tours au Président François Hollande, car là il s’agit du troisième texte rejeté à la haute assemblée. Un jeu bien loin de ce qui se passe dans les deux chambres malagasy, habituées des bénis oui oui, où tout est  gagné d’avance pour l’exécutif malgré des débats.  

Publicités