Moins il y en a plus ça s’étale

DU 20 FÉVRIER 2012

Sans vouloir dramatiser la « prestation » de dame Giovanna entre tout de même dans le domaine de l’exceptionnel ! La Grande île n’avait pas été frappée par un cyclone aussi puissant depuis 1994 et le passage de Géralda qui avait occasionné d’importants dégâts et pas mal de victimes sur le nord-est du pays. On se souvient également de l’année 2004 et de Gafilo qui s’est tapé aussi l’extrême nord de l’île. Ce début d’année a bien vu la puissance de Giovanna la dévastatrice et sa force de catégorie 4 ! Encore heureux que les « grands mauvais temps » ne sont pas fréquents dans la région de l’Océan Indien, qu’est-ce que ça aurait été si c’était comme ce qui arrive avec les ouragans dont se coltinent le Japon, l’Australie ou même les Etats-Unis ? Eux au moins ils y sont mieux préparés à recevoir les mauvais temps, habitués qu’ils sont.
Cas rarissime ce retour de Giovanna qui après être sorti dans le canal du Mozambique en milieu de semaine, a fait volte-face pour se renforcer et devenir un cyclone de catégorie 1. Cas tout à fait exceptionnel disent les spécialistes car ce cyclone se trouvant dans une zone où l’eau est plus froide, et donc moins favorable au renforcement de ce type de phénomène. Et voilà que Giovanna en étale encore un peu plus sur le sud de l’Ile Rouge. De toute façon, c’est dans l’air du temps surement : il n’est pas nécessaire d’essayer d’y comprendre quelque chose vu sa trajectoire inhabituelle se déplaçant d’ouest en est avec une tendance à remonter vers le nord, ne suivant aucune logique habituelle. Heureusement que la nouvelle tempête tropicale en formation dans l’océan Indien, elle, plonge vers les eaux australes. Bon débarras !
Bon débarras car avec les effets d’annonce fait par la JIRAMA, sur la situation catastrophique de cette société, un gap de 127 milliards d’ariary à ce qu’il parait, le projet de révision à la hausse des prix aura un autre effet de cyclone sur la population le moment venu !Il est sûr que l’imminente hausse des tarifs de l’électricité ne se fera pas sur un malentendu, bien que ça risque de devenir une habitude dans le pays comme a indiqué Omer Beriziky au sujet des attributions du ministère de l’intérieur et celui de la décentralisation à l’origine de l’abrogation des nominations de PDS dans la région Sofia.
Quoiqu’il en soit, les obsèques de « the Voice » se sont déroulé avec émotion à l’église « New Hope » avec des chants gospel et des interventions au micro des célébrités et proches de la chanteuse pendant trois heures trente pour raconter le souvenir qu’ils garderont d’elle. La cérémonie a été retransmise en intégralité et sans interruption par les chaînes d’information, pour se terminer en « apothéose » avec « I will always love you » qui a résonné dans toute l’église alors que le cercueil étincelant de Whitney Houston était emmené au dehors, accompagné par la famille de la défunte. So long Withney, rest in peace…

Publicités