Ah là là ! Ces squelettes qui traînent dans les placards !

(du 23 SEP 2011)
Les politiciens en voient de toutes les couleurs depuis quelques temps, des vertes et des pas mûres pour sûr! Tout le monde risque de passer à la moulinette au rythme où vont les choses. La situation devient explosive pour les « grands » politiciens, notamment français, car ces derniers temps, des squelettes sortent du placard sans ménagement. Ainsi, les juges français se délectent d’étaler des prouesses juridiques pour arriver à la mise en examen de grosses pontes proches des ex-dirigeants, et de ceux en place actuellement aussi d’ailleurs. Les plus marquants sont sans aucun doute ce qui arrive à Thierry Gaubert, mis en examen, et Nicolas Bazire, en garde à vue. Qu’on le veuille ou non, ces deux là sont des proches de Nicolas Sarkozy qui n’en sortira pas blanc comme …neige aussi d’ailleurs. Heureusement qu’on a inventé les fusibles !
A chacun ses boulets, à la HAT son lot de trafics de bois précieux, de métaux et de pierres précieuses, d’animaux en voix d’extinction ; quant aux dirigeants français, les sombres dossiers de contrats d’armement, attentat terroriste, rétro-commissions et soupçons de financements occultes de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur ! Ouf ! Rien que ça ! Finalement, rien d’étrange à ce que les pays anciennement colonisés par la France soient des adeptes et à même de verser dans les magouilles autres corruptions de haut vol, ils ont été à bonne école ! Pas étonnant que la diplomatie africaine, du moins francophone, soit ce qu’elle est : « oui missié » à chaque occase au détriment de leur peuple, les bakchichs en sus, l’ancien colonisateur en sort toujours grand bénéficiaire à la moindre « négociation », si « négociation » il y avait. D’ailleurs, comment pourrait-il en être autrement au vu des scénarios catastrophiques de la Côte d’Ivoire qui s’est fait rappelée à l’ordre, ou celui de la Libye qui s’est fait tabassée à …mort ? Difficile de dire non, autant ramasser le blé et basta !
Pour sa part, la Grande Ile s’entend la France « salue(r) le courage politique et le sens des responsabilités de la HAT », comme pour signifier au bon élève sa bonne prestation en classe ! Un bon élève quoi ! Même credo d’ailleurs pour la COI et l’OIF. Et à José Eduardo dos Santos, actuel président de la SADC de continuer dans la foulée pour féliciter « le président de la HAT (…) sur son engagement personnel et les concessions qui ont abouti à la signature d’un accord de paix »(Sic). Manquerait plus que le violon et la petite chansonnette et le tableau serait complet ! Et pourtant, rien n’est moins sur car la chasse aux places et aux portefeuilles est ouverte et il serait bien étonnant que cela se fasse en un tournemain, bonjour l’année 2012 et ses surprises.

Est-ce que les deux font la paire?

Publicités