Plus si grande que ça …l’ile Rouge

(du 17 AUG 2011)
Rideau sur la 8ème édition des Jeux de l’Océan Indien qui s’est clôturée dimanche soir à Victoria, Seychelles. Décevante quatrième place pour la Grande île 34 médailles d’or, et succès pour l’Ile de la Réunion avec ses 58 médailles d’or. L’avantage de l’organisation aidant, les Seychelles, pays organisateur, s’est classé deuxième en raflant 57 médailles d’or. Beaucoup ont été dit avant, pendant et après ces jeux quant aux capacités de la délégation et des athlètes malagasy à ces jeux. Autant pousser un long soupir et se tourner vers d’autres préoccupations… Car au train où on va dans la Grande Ile, peu ou prou de chose pourrait évoluer. D’ailleurs, certains ont avancé d’emblée que « le sort de Madagascar a été scellé bien avant le début des huitièmes Jeux des îles de l’océan indien (JIOI) » (sic) ; à méditer…
Rabattre les espoirs vers la 26e édition du Championnat d’Afrique des nations de basket-ball, l’Afrobasket masculin 2011 est surement une consolation pour les sportifs et les férus de basketball, quoique c’est loin d’être gagné avec ces seize pays en lice, Madagascar inclus. D’autant qu’à la clé il y aura une gratification de première et non des moindres : le champion se retrouvera directement qualifié pour les Jeux olympiques (JO) de Londres 2012. Au pire pour le deuxième et le troisième, des matches de barrage pourraient les aider à se qualifier pour les Jeux. Plus qu’il n’en faut pour mettre de l’eau à la bouche des basketteurs africains ! Il y a de quoi tout de même ! Les spectateurs de la capitale auront donc en perspective d’âpres batailles. Les plus optimistes voudront bien se prévaloir du succès de l’équipe féminine pour gonfler leurs égos et espérer cartonner également chez les hommes, à domicile, pour un succès jusqu’aux JO, pourquoi pas, mais bon faut pas rêver, les JIOI ont régurgités ses lots de gifles et de leçons à gogos, il faut voir. D’emblée pourtant, l’équipe angolaise est pressentie grand favori dans cette compétition africaine. L’Angola, forte de six titres consécutifs remportés n’est pas dans l’ile Rouge pour faire de la figuration, loin de là, un titre de plus est tout à fait à sa portée, sur onze éditions d’Afrobasket, dix titres sont tombés dans son escarcelle, excusez du peu ! Mais qu’à cela ne tienne, place aux jeux ! Autant apprécier à sa juste valeur cette compétition à défaut de succès conséquents aux JIOI!

Publicités