L’heure de l’hallali pour le renard du désert tarde à venir

(du 23 AUG 2011)
Une vision des plus édifiantes dans cette «phase finale » de la guerre contre Kadhafi et son clan : des insurgés sur la place Verte, ce lieu symbolique pour les partisans du régime de Kadhafi qui s’y rassemblaient à des fins de propagande. Aussitôt occupée, aussitôt débaptisée : la place a été renommé « place des Martyrs ». Les suppositions vont bon train sur le sort du leader libyen, l’on avance qu’il est encerclé dans son bunker, dans la capitale libyenne, à moins qu’il soit déjà en fuite, loin de ses ennemis.
En tout cas, à l’heure actuelle, on ne sait trop où il se terre, et certain analystes craignent encore qu’il n’ait gardé pour la fin le maxima de ses « capacités de nuisance » vu la nature « déjantée » du personnage. Chose curieuse, bien avant la fin effective du règne du guide libyen, les rapaces de la Banque ont déjà fait savoir qu’ils sont prêts à reprendre le dialogue avec la Libye dès qu’elle pourra être utile, pour aider à la reconstruction du pays (sic) ! Pas fous ces occidentaux, ils n’y sont pas allé de main morte dans les bombardements du pays et une fois le mal fait, ils sont prêts à reconstruire ce qu’ils ont détruit ! Avec remboursements plus les intérêts s’il vous plait ! Les actionnaires de l’institution ne sont pas des séniles pour ne pas flairer la bonne affaire, loin de là. Rien d’étonnant au vu de la volte-face de Nicolas Sarkhozy, car en 2007 on a vu avec quel protocole et avec quel déploiement de moyens il avait accueilli Kadhafi. Là, ses actions convergent plutôt vers l’opposée : le « lynchage » de son invité d’honneur d’hier…
D’ailleurs, flair pour flair, les Bourses ont bel et bien repris leur souffle lundi, après les soubresauts de la semaine dernière, les espoirs de fin de conflit en Libye et les chasses aux bonnes affaires aidant. La France elle ne perd pas le nord et a déjà invité à Paris le Premier ministre du Conseil national de transition (CNT) libyen, Mahmoud Djibril, demain. Elle souhaite également accueillir « dans les prochains jours » une réunion du groupe de contact sur la Libye afin de rédiger une « feuille de route » sur l’avenir du pays, dixit le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé. Eh oui, il y a des recettes dans la cuisine française qui s’accommode à toutes les contrées apparemment, à toute ? Non, car il y a un petit pays en Afrique peuplé d’irréductibles qui résiste à la mise en route d’une …feuille de route.

Publicités