Vraiment, que sera le monde sans les monarchies ?


Tout simplement hallucinant ! Les chiffres qui ont été avancé peuvent donner le tournis tellement ça dépasse l’entendement pour un évènement qu’est un mariage. Eh oui, pour un mariage c’était un mariage ! Princier de surcroit ! Vendredi dernier, officiellement, plus d’un million de fans de la royauté britannique se sont déplacés pour acclamer le mariage du couple princier dans les rues de Londres et plus de 2 milliards de téléspectateurs à l’échelle planétaire. Des milliards de téléspectateurs ont suivi en direct le mariage princier, de Londres jusqu’en Chine, d’Afrique jusqu’en Alaska ! La monarchie britannique en a pris du grade et ne s’est pas gardé de le faire savoir ! Une ampleur planétaire pour cet évènement royal. Fait nouveau qui s’est greffé à ce mariage, la diffusion de l’évènement sur Internet : retransmis en direct sur Youtube, au travers du très officiel « Royal Channel » et sur Daily Motion. Sans compter les Street party, environ 10.000, qui se sont organisés dans tout l’Angleterre.
Que seraient les britanniques sans la monarchie ? Une monarchie de plus de 1000 ans et qui vient de recevoir un coup de neuf avec ce mariage princier. On en est à se demander « que sera le monde sans les monarchies » ? Même ici à Madagascar, le réveil des descendants de monarque dans différentes régions de l’ile prêterait à sourire, mais finalement, avec les idéologies bidon et les appâts du gain flagrants des politicards sans vergogne, l’inébranlable stature d’une monarchie aide chaque peuple qui en a une à se rattacher à une image indéfectible, une continuité de l’histoire dans l’Histoire. La vielle Europe en sait quelque chose avec ses vielles monarchies, pareil pour des pays de l’Asie qui vivent sous l’impulsion de monarque. Lien très concret avec l’histoire, la monarchie se dresse comme garant de l’identité nationale, d’une continuité avec l’histoire, bref une fierté nationale. Les téléspectateurs malagasy qui ont suivi en direct la transmission de l’évènement ont surement remarqué avec quelle ferveur le « God save the queen » a été entonné à mainte reprise, tant lors de la cérémonie qu’à la sortie des têtes couronnées du royaume « British ». C’était tout simplement quasi religieux ! En tout cas, dure sera la tâche du prochain mariage princier : les 1er et 2 juillet, on aura le mariage d’Albert de Monaco et de Charlène Wittstock !

Publicités