Et si on parlait d’autre chose ?

Et oui, changer d’air pour une fois et lorgner vers un autre horizon autrement plus cool que le quotidien de ces derniers jours. Ailleurs, une monarchie marie son héritier, car le mariage de son altesse royale le prince William de Galles K.G. avec mademoiselle Kate Middleton aura lieu très bientôt à l’abbaye de Westminster, le vendredi 29 avril 2011 à 11 heures pour être plus exact. Mariage qui aura environ 1 900 invités comprenant une quarantaine de représentants de familles royales étrangères ainsi que 200 membres du gouvernement, du parlement ou du corps diplomatique britanniques confondus, et bien entendu 60 dirigeants étrangers. Grandiose en somme de par la qualité de ses invités.

L’éthique « british » étant, le code vestimentaire a été recommandé d’emblée sur le carton d’invitation : «Uniforme, Jacquette ou tenue de ville». Seul bémol pourtant à cet évènement royal : les 1 900 invités à l’abbaye de Westminster ne seront pas tous conviés aux festivités qui suivront la cérémonie religieuse. Le tiers seulement participera à la réception offerte sur invitation de la reine Elizabeth II au palais de Buckingham, et au final 300 personnes auront le privilège de dîner et aller au bal organisé par le prince Charles au palais de Buckingham. Il faut reconnaitre que les grands mariages dans la grande ile arrivent à accueillir plus que ces 300 personnes à table ! Mais bon, noblesse aidant… « L’austérité » devient un « must » !

Austérité qui n’aurait pas étouffé Ben Ali et sa famille qui mine de rien vivait comme un…nabab ! Le peuple tunisien, et le monde entier aussi d’ailleurs, viennent de découvrir, stupéfaits, sur la chaîne nationale 1 de Tunisie, et rapidement relayé sur internet via Youtube et consort, le trésor caché du couple présidentiel déchu. Assurément, telle la fable d’Ali Baba et des 40 voleurs, la famille Ben Ali s’est constituée un sérieux pactole. On a découvert en fait des liasses et des liasses de billets de 500 euros, 200euros, 100 euros, 100 dollars, ainsi que des liasses de dinars. Il y avait également des montres en or, des colliers d’or, de perles et de pierres précieuses de grande valeur. Un trésor de …guerre qui aurait pu alimenter une … guerre en Tunisie ! Mais surement par pingrerie ou roublardise, le couple présidentiel déchu n’a pas daigné lâcher le morceau pour tenter d’acheter les bonnes grâces de leurs détracteurs !

Publicités