« Santé, prospérité, gaieté »

L’ère de la Chine est en marche. Jeudi, la célébration du nouvel an chinois, l’année lunaire du Lapin, a battu son plein à travers le monde. Les grands dirigeants de ce monde n’ont pas manqué d’adresser leurs vœux à tout les chinois, qu’ils soient des « nationaux » ou des immigrants, et même ceux de Chine. Que ce soit Obama ou Sarkozy, les dirigeants des grandes puissances ont reconnu que bon nombre de leurs compatriotes célèbrent le nouvel an chinois, rien qu’en France, ils sont près d’un demi-million recensés. Cette année lunaire du Lapin court en fait du 3 février 2011 au 22 janvier 2012. Dans les pays occidentaux, et en Afrique surtout dans l’Océan Indien, la première génération d’immigrés chinois était surtout préoccupée à survivre, mais leurs descendants qui sont nés hors de la Chine, un à deux générations après se démènent pour se faire entendre. Que ce soit aux Etats-Unis ou en France ou encore plus près à l’ile de La Réunion et dans l’ile Rouge. Ils ne sont pas négligeables ceux qui occupent la scène politique à Madagascar, autant ne pas les citer pour ne pas faire de jaloux. La figure la plus marquante des générations postérieures des enfants de chinois immigrés dans la grande ile est, ou fut c’est selon, l’ancien président l’amiral qui est enfant de quarteron du côté de sa mère.

Dans tous les cas, une bonne et heureuse année aux amis malagasy d’origine chinoise et à ceux qui viennent d’immigrer aussi d’ailleurs. Surtout que pour les Chinois, le Nouvel an est l’occasion de grandes retrouvailles pour les familles dispersées. Les voyageurs qui ont l’habitude de l’Asie le diront : tout semble s’arrêter en Chine pour quelques semaines, le temps pour tout le monde de rentrer chez eux pour être accueillis avec des décors de banderoles rouge et or aux slogans protecteurs « Santé, prospérité, gaieté ».

Il est remarquable qu’en occident, les chinois ne souffrent d’aucuns complexes et des jours de fêtes grandioses qui débordent largement dans les rues, surtout dans les « quartiers chinois ». Les défilés dans une débauche de couleurs qui ravissent les spectateurs venus admirer les cortèges de musiciens et de danseurs en costumes traditionnels, faisant danser les dragons et les lions de papier. Une fête du nouvel an significatif des communautés chinoises.

Publicités