La sécurité mise à mal

Une fois encore, la question de sécurité est sur le tapis dans la grande ile. Les dispositions actuelles des différents éléments de la sécurité publique font que la recrudescence de l’insécurité se fait sentir au plus mal au sein de la population. La notion de « Tandroka aron’ny vozona » est décidément tombée en désuétude, tant les faits de ces derniers temps ne parlent pas trop en leurs faveurs. Une fois encore, 2 personnes ont péris sous les balles de malfaiteurs ! Du côté de Soavina, un père de famille de 52 ans et un jeune homme de 16 ans ont été abattu par des bandits lourdement armés lors d’une attaque d’une villa attaquée par les assaillants.

L’entraide villageoise devient de plus en plus mortelle par les temps qui courent, les bâtons et les fourches ne faisant pas du tout le poids avec les kalachnikovs. Kalachnikovs qui, jusqu’à preuve du contraire, ne peuvent être issus que des rangs de l’armée, seule entité à même de s’en procurer et en détenir !

Et même du côté de la sureté des frontières, les lacunes et autres gabegies se font pesantes. Un fois de plus, trois Kg d’or ont été interceptés et saisis, mardi, par des gendarmes à l’aéroport international d’Ivato. Un passager malagasy allait embarquer sur le vol du Kenya Airways à destination de Nairobi et a tenté de faire sortir frauduleusement les 3 Kg d’or ! Les gendarmes soupçonnent une complicité de douaniers et policiers en charge du scanner d’être dans le coup ! Déjà que vendredi dernier, l’interception de deux africains en possession de marchandises compromettantes par des éléments de la gendarmerie de l’aéroport a tourné au pugilat après l’intervention de policiers en faveur des deux africains !

Que dire aussi sur le secteur de l face à la fameuse a télécommunication si ce n’est la précarité sinon l’insécurité des opérateurs en téléphonie mobile face à la passerelle internationale unique. En réaction pourtant, ces derniers ont décidés de suspendre très bientôt leurs publicités au niveau de tous les supports médiatiques afin de démontrer leur opposition au projet. Une décision difficile à décrypter pour le message que cela devrait véhiculer ! Mais bon, charge à eux d’être explicite pour toucher le grand public si c’est là le but…

Publicités