Les dinosaures se cachent pour mourir…

Des faits qui n’auraient pas dû être anodins mais qui ont été occultés par le cours des évènements dans la grande ile sont assez caractéristiques des us et des manières qui prévalent actuellement. Le refus ou plutôt le déni de tous ce qui fut amène les malagasy à devenir amnésiques par défaut ! Au début de ce mois de décembre, la disparition d’une figure politique des années socialistes est passée presque inaperçu. Le décès d’Ampy Augustin Portos en terre mozambicaine est passé dans les faits divers, banal, sans plus et pourtant en son temps, il occupait presque quotidiennement un espace dans la grille de programme de diffusion de la radio nationale, seule fréquence existant d’ailleurs en cette période, avec un jingle qui était propre à son émission « O ry vahoaka eh… » que les ainés arrivent encore à se souvenir surement, en bien ou en mal c’est selon.

Et voilà encore qu’une autre figure de la période Ratsirakiste vient de s’éteindre en terre réunionnaise ! Pascal Rakotomavo, est décédé mardi victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC), ayant nécessité une évacuation à La Réunion lundi 6 décembre. Là encore, les nouvelles n’ont été relayées que par très peu support de presse et de média. Et pourtant à une certaine période, de 2001 à 2002, il fut une figure d’exception pour Antananarivo car ayant été le gouverneur de la province quand Ratsiraka avait formé les six provinces de Madagascar en provinces autonomes. Pour le compte de la Nation, il fut premier ministre …

En tout cas, rien que pour ce mois de décembre la disparition de ces deux mastodontes semble se dresser comme un message prémonitoire de la fin des dinosaures… d’autant qu’à l’issue des rencontres avec les différentes parties malagasy, le Professeur Albert Zafy et les membres de l’Escopol représentés par Alain Tehindrazanarivelo, Alain Andrimiseza et Charles Aimé, ainsi que les représentants de la mouvance Ravalomanana conduits par Mamy Rakotoarivelo et Manandafy Rakotonirina, la délégation de la SADC conduite par le Dr Leonardo Simao a soutenu que la médiation était en bonne voie. L’avènement d’un éclairci pourrait bien pointer à l’horizon avec la médiation qui pourrait se poursuivre jusqu’à Noel.

Publicités