Le XIII qui ne réussit pas à l’Ile Rouge

Malgré les polémiques et les critiques le film «Harry Potter et les reliques de la mort 1 » a récolté plus de 125 millions de dollars aux Etats-Unis, et 330 millions de dollars dans le monde en un week-end ! Le septième film de la série « Harry Potter » adaptée des romans de J. K. Rowling est tout simplement époustouflant avec un excellent démarrage en salle. Comment ne pas s’émouvoir quand on sait que les six précédents épisodes ont engrangé environ 5,4 milliards de dollars ? Pour la petite histoire, en librairie, les sept livres de la saga, traduit en 69 langues, se sont vendus à plus de 400 millions d’exemplaires.

Le binoclard le plus célèbre de l’histoire du cinéma continue toujours de soulever autant d’émotion qu’au début de ses aventures. Autant d’engouement pour une saga est des plus incompréhensibles si on n’a pas pris la peine de suivre depuis le début. Toujours ce sempiternel cliché du combat du bien contre le mal, le mal à multiple facette, le bien qui se fait avoir par manque de perspicacité et… bref tout du standard.

Sur un tout autre chapitre, un personnage qui fascine tout autant vient de faire paraitre un livre d’entretiens, intitulé « Lumière du monde: le pape, l’Eglise et les signes du temps ». Le Pape y parle de sa santé, de ses tâches quotidiennes ainsi que de son avenir. Mais un détail, pas si anodin que ça, attirera l’attention du lecteur lorsqu’il dit que s’il est dans l’incapacité « physique, psychologique ou spirituelle » d’accomplir les tâches de sa fonction, il n’hésitera pas à démissionner. Le seul cas de figure où cela s’est passé était le cas de Célestin V, en l’an 1294. Il faut comprendre que Benoit XVI est actuellement âgé de 83 ans, un âge relativement avancé sans être alarmant. Les vieux briscards de la politique en Afrique devraient en prendre de la graine.

Il est un peu paradoxal de constater que le continent noir soit le continent le plus jeune mais le seul à être affublé de dirigeants des plus âgés. On peut bien citer des jeunes présidents tels Faure Eyadema, Ali Bongo, Joseph Kabila, mais ce sont tous des « héritiers » de feus leurs pères ! Autant ne pas polémiquer là-dessus car même l’Organisation internationale de la francophonie a reconduit Abdou Diouf, 75 ans, pour un troisième mandat de quatre ans à sa tête lors du 13ème sommet de la Francophonie à Montreux, sommet qui, soit dit en passant, devait se tenir dans la Grande Ile.

Publicités