Fidèles à eux-meme…

Les MTV Video Music Awards sont incontournables tant pour les fans que pour les artistes de renom. Lady Gaga, bien connue pour son extravagance est restée fidèle avec elle-même lors des MTV Video Music Awards dimanche dernier. Récompensée huit fois, notamment grâce à son clip «Bad romance», la chanteuse est apparue dans huit costumes différents. Stefani Germanotta de son vrai nom, elle a cartonné et a reçu notamment le prix de «vidéo de l’année» remis par la chanteuse Cher grâce à un extrême : une robe carnassière entièrement faite de morceaux de viande, ou du moins en apparence. La robe, les boots, le bibi ainsi que le sac à main ont donné une parfaite illusion d’avoir été coupé dans de la viande crue ! Qui l’eu cru !

Avec les manières cavalières des participants à la conférence d’Ivato qui ont été retransmises dans les infos télévisées, il aurait été dangereux de laisser Lady Gaga se pavaner devant pareil public affublé de cette fameuse robe carnassière, elle se serait retrouvée nue en un tour de main !

Une « conférence nationale » dont la presse internationale, à l’instar de l’AFP, relève « (…) l’absence d’acteurs majeurs et de nombreuses incertitudes sur le déroulement même de cette réunion ». Malgré le surnombre, bien au-delà des 2000 personnes prévues, les « raiamandreny mijoro » ont quand même tenu à continuer contre vents et marées et sous la houlette du pasteur Ramino Paul, ils ont passé le rubicond des premières journées tests des plus fastidieuses, avec les couacs en séries dans l’intendance.

La grande question serait de savoir si les délais impartis pour la réalisation de ces assises seront suffisants pour aboutir à quelque chose de concret, vu le nombre imprévu de participants, il va de soit que « trop de cuisiniers risque de gâcher la soupe », alors à quoi pourrait-on bien s’attendre ? Déjà que les ingrédients sont réputés être insipides, pareil affluence donnerait-il un résultat potable ? Cela reste à voir.

En tout cas, le président de la HAT est resté fidèle à lui-même également, après une décision de proposition d’une constitution de son propre chef, il s’est, une fois encore, ravisé pour s’abstenir d’avancer ses « désidératas », s’en remettant aux participants dans la tracée des destinées de la future constitution. Une gestation à risque pour l’avènement de la quatrième république, au rythme où vont les choses, un accouchement au forceps est des plus prévisibles si l’on veut respecter la « DPA » avancée, les élections à venir auront à se tenir aux dates prévues.

Publicités