Un arroseur arrosé : ça amusera toujours la galerie

Un quotidien malagasy a relaté un fait divers assez caractéristique du « quotidien » des citoyens malagasy dans la Grande ile. Sur la RN7, des gendarmes se sont faits braquer par des hommes en uniforme dans le véhicule où ils étaient et se sont fait délester de leurs armes. Un comble pour des gendarmes de se faire flouer de la sorte ! Quoiqu’on dise, on ne peut se fier à personne par les temps qui courent. C’est bien beau de communiquer à la population les bonnes procédures des éléments des forces de l’ordre lors des contrôles nocturnes, dans les faits il n’est évident pour personne, pas même pour les agents de la force publique, de différencier le gris du noir la nuit. Et aux malfaiteurs de faire des gorges chaudes des bourdes et des failles qui se créent continuellement.

Mais personne n’est parfait, eu égard à la longue file d’attente qui a été observée à Ivato lors de l’ouverture de la conférence nationale. Une longue queue pour des prétendants à la participation à la conférence national afin d’obtenir des badges d’accès au Centre d’Ivato, le sésame tant convoité depuis le week-end a continué à être une denrée de luxe inaccessible pour les indésirables et les malchanceux.

Encore une fois, tout se ramène à une question de … « sièges », car il est évident que la salle de conférence d’Ivato ne pourra contenir plus qu’elle ne puisse contenir ! Le tri s’en ressentira au détriment des pauvres bougres qui n’auront pas accès à la fameuse conférence faute de …place.

Au fond, les doutes des tendances qui n’adhèrent pas à cette conférence d’Ivato s’étayent facilement, mettant en doute la réelle inclusion de toutes les parties prenantes dans la vie de la nation.

En tout cas, les jeux d’échec politique semblent se jouer également dans le nord de l’ile ces jours derniers, le Président de la HAT ayant bougé ses pièces dans cette partie de l’ile, répliqué au pied levé par le déplacement d’une délégation d’une cinquantaine de membres des 3 mouvances qui se serait rendue dans le Nord. Des meetings dans plusieurs villes comme Vohemar, Antalaha et Sambava sont prévus se tenir en réaction aux coups médiatiques éclatants du président Andry Rajoelina lors de son passage à la SECREN. Un coup de maitre en tout cas avec ces rondades devant la communauté musulmane du nord en prévision de futurs mouvements de séduction qui s’imposent de fait dans les mois à venir, propagandes obligent.

Publicités