Un septembre…fatidique

En Allemagne, la chancelière fédérale allemande Angela Merkel a surpris en remettant un prix au Danois Kurt Westergaard, auteur des caricatures scandaleuses du prophète Mahomet. Un prix pour la « liberté d’expression » dans l’art selon la chancelière fédérale allemande Angela Merkel qui a tenu à ajouter que la liberté de presse était une composante importante du respect des droits de l’homme en Europe. Un prix attribué tel un pied de nez aux musulmans.

Il faut se rappeler que ces caricatures parues en septembre 2005 dans le quotidien danois Jyllands-Posten, puis reprises par d’autres journaux européens ont values pour le monde musulman une effervescence sans précedent, des personnes ayant trouvées la mort, des ambassades du Danemark se sont vues attaqués dans plusieurs pays, et Kurt Westergaard a même échappé à trois attentats.

Ce mois de septembre verra surement son lot de surprises, rien que pour la commémoration du 11 septembre, Terry Jones, un pasteur évangélique à la tête du Dove World Outreach Center, une église de Gainesville en Floride, comptant à peine une cinquantaine de fidèles, envisage de brûler plusieurs exemplaires du Coran pour alerter l’opinion sur les dangers de « l’islamisation » de l’Amérique. Tout simplement de la provocation pour ce petit groupe d’intégristes.

Tout comme le président iranien Mahmoud Ahmadinejad qui a de nouveau mis en doute, dimanche soir au Qatar, la version officielle des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, qu’il accuse de s’en être servis comme prétexte pour intervenir en Afghanistan. Une provocation de plus pour les parents de 3.000 victimes des deux appareils qui avaient percuté les deux tours du World Trade Center.

Tout ça compromet le projet de construction d’une mosquée, à proximité de Ground Zero, le site des attentats du 11 Septembre à New York, qui a déjà déclenché une polémique consternante aux Etats-Unis. Le président américain se retrouvant même au centre d’une controverse. Le président réfutant le raccourci créant l’amalgame, le plus véhiculé dans le monde occidental, comme quoi l’islam n’est rien d’autre que du terrorisme.

Pour la Grande Ile, les journées du 13 au 18 septembre seront des journées « tests » pour les tenants du pouvoir, auxquelles les membres de la CNOSC avaient annoncés d’emblée la poursuite des négociations après cette fameuse conférence nationale. Une récente délimitation par six délégations en apostrophera plus d’un : Ratsiraka, Zafy, Ravalomanana, , Escopol, UDR-C et Autres sensibilités.

Publicités