Les rois de l’illusion

Hallucinant ! Tout simplement hallucinant ! La découverte d’un grand chantier d’exploitation et d’extraction de malachite du côté de Maintirano par des chinois en bouche un coin à plus d’un ! Quasiment au vu et au su de tout le monde, des ressortissants chinois ont exploité sans aucune autorisation préalable des instances concernées. Le ridicule de la situation est d’autant plus accentué par l’utilisation de gros engins dans l’exploitation, des engins qui passeraient mal à être « cachés » aux yeux de tous. Il est clair que les produits extraits eux –même représentent un certain volume difficilement escamotable…et pourtant ils ont surement pu quitter l’ile en toute quiétude on ne sait comment, pour on ne sait où…ou plutôt si !

Comme le ridicule ne tue pas à Madagascar, ni ailleurs non plus de toute évidence, voilà qu’on se décide enfin à poursuivre les …ombres des trafiquants chinois de bois de rose. Il est clair que beaucoup d’eaux sont passées sous le pont, depuis le début des exploitations de bois et les multiples révélations par la presse écrite et en ligne sur le caractère illicite et anti-environnemental de ces exploitations. Du temps pour tout escamoter, les contrevenants en ont eu plus qu’assez, plus blanchiment que ça (il n’) y a pas ! Les ombres chinoises sont plusieurs fois millénaires et qui plus que les chinois peuvent maitriser à merveille les arcanes de cet art qui se perdent dans les tréfonds du temps ?

Il ne faut plus s’étonner si les ONG qui touchent à la préservation de l’environnement égrènent à longueur de temps les races et les variétés d’animaux endémiques qui disparaissent un à un et petit à petit. Ainsi, la tortue radiée, plus connue sous l’appellation « angonoka », figure actuellement parmi les espèces endémiques en voie d’extinction selon une étude menée par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Victime de chasse sauvage et d’exportation illicite, sur le marché noir cette espèce se négocie aux alentours de 1700 USD l’unité.

La rareté de ces animaux augmente leurs valeurs sur le marché, c’est bien connu, plus c’est rare plus c’est cher ! A croire que les disparitions de ces animaux sont orchestrées et organisées à des fins inavouées mais évidentes : jouer sur le cours des valeurs de ces animaux …rares.

Publicités