Envers et contre tout

Barack Obama se baignant dans les eaux de la station balnéaire de Panama City dans le golfe du Mexique, une image qui fait le tour du monde et qui rajoute de l’eau au moulin du président américain. Un coup médiatique fort dans sa campagne de communication en Floride. Il s’est, en plus payé le luxe jusqu’à manger des fruits de mer pêchés dans le golfe du Mexique. Son message est clair : les plages de toutes les côtes du golfe sont propres et sûres et en état de fonctionner, il montre ainsi l’exemple pour encourager les touristes à revenir sur les plages de Floride qui ont finalement été peu affectées par la marée noire.

Voilà un exemple édifiant sur ce pourrait être le rôle d’un président, pousser et dynamiser un secteur, une région en difficulté. Avec l’éventualité d’une proposition de deux projets de constitutions, on est en droit de se demander de quel genre de régime présidentiel pourrait-on bien avoir à l’issue d’un éventuel scrutin s’y rapportant.

En tout cas, si l’accord signé dernièrement tient la route, on verra très prochainement un énième nouveau Premier ministre qui sera désigné à partir d’une liste de noms proposés par les partis politiques. Mais si le cas se présente, sûr que le gouvernement actuel aura une petite retouche, comme d’habitude durant cette transition, pour garder les éternels inamovibles que l’on connait. Il serait amusant de voir les jeux de couloirs et les opérations de charmes pour briguer quelques broutilles, du moins les portefeuilles ministériels qui seront laissés en pâture.

Mais au final, côté transition, c’est encore parti pour un tour. Les observateurs ont avancé qu’on en a encore pour au moins …deux ans, deux ans et demi de transition ! Effarant ! Mais à bien y penser, les dates ont été avancées, au sortir de la réunion d’Ivato, sans tenir compte des avis des techniciens qui sont pourtant aptes à donner une analyse plus rationnelle pouvant tenir compte de multiples paramètres et contraintes tant dans les textes que dans le temps et les saisons. L’avènement d’une réelle représentativité du peuple par l’entremise d’un Parlement ne sera pas pour si tôt en tout cas, pas même pour cette année. Noel 2010 viendra, toujours sous l’égide d’une transition qui perdurera envers et contre tout, suivi de près par la Saint Sylvestre et la nouvelle année 2011, l’année de tous les défis, de tous les espoirs, de toutes les déceptions, c’est selon.

Publicités