Bonjour la casse

Le XVème sommet de l’Union Africaine à Kampala s’est vu la réelle
préoccupation des pays membres de l’union sur l’absence de progrès
dans la recherche de solutions politiques dans l’ile Rouge comme le
président de l’Union Africaine Bingu Wa Mutharika l’a si bien déclaré
: « la session a pris note avec préoccupation de l’absence de progrès
dans la recherche de solutions aux problèmes politiques à Madagascar
».
Déjà que pour le « Dinika Santatra » la mouvance Ravalomanana a
manifesté son pessimiste sur les aboutissements que pourraient
apporter les dialogues préliminaires, d’autant que leur participation
n’est pas du tout envisagée. Même son de cloche du côté de la mouvance
Ratsiraka qui affirme sa mouvance n’envisage pas de participer à la
conférence nationale et qu’elle se méfie de la société civile et des «
Ray aman-dreny mijoro » ! Apparemment il ya des têtes qui ne leurs
reviennent pas !
Heureusement que pour l’instant, ou du moins jusqu’à preuve du
contraire, les militaires se sont rendu « muet », la position des
forces Armées demeure neutre face à la situation qui prévaut
actuellement dans le pays, selon le ministre des forces armées de la
HAT. Au moins il y en a qui sont parvenu à donner une attitude
commune, même si ce n’est que de complaisance, du moment qu’on puisse
donner le change pour avancer.
Car il faut bien avancer vers quelque chose de tangible même si ce
n’est pas solide, plutôt que d’en rester là à se regarder en chiens de
faïence sans évolutions aucunes. Les politiciens perdent leurs temps à
« s’apprivoiser » mutuellement, tandis que les vrais profiteurs de la
transition se gaussent des simagrées et cacophonies des politicards
pour amasser des milliards avec les trafics en tout genres aggravant
de plus en plus la corruptibilité des responsables à tout les niveaux
de plus en plus vulnérables face aux mouvements de remoud qui règnent
dans les institutions du pays actuellement.
Le pire est à venir si on continue sur cette optique, avec l’incursion
de la maffia chinoise avec le bois de rose, et l’effleurement des
triades asiatiques avec les trafics d’animaux et de drogues, bientôt
Madagascar sera une plaque tournante pour toute sorte de trafic vu la
facilité déconcertante pour tout étranger d’entrer ou de sortir du
territoire, car rien que pour l’aéroport d’Ivato, la corruption gagne
du terrain. A ce qu’il parait, des personnes hauts placées seraient
complices avec des employés de l’aéroport sur les affaires
d’exportation de richesses telles l’ or, tortues, médicaments, drogues
etc…bonjour la casse…

Publicités