Ras le bol de ces voitures à conduite à droite

La circulation dans la capitale est depuis des lustres chaotiques et ingérables. Les automobilistes et les motards pullulent dans les rues d’Antananarivo, rien qu’à voir les nouvelles immatriculations il coule de source que le parc de véhicule tananarivien s’étoffe de plus en plus jusqu’à saturation. Fait nouveau depuis deux à trois ans, la prolifération des véhicules à de volant à droite qui sont de plus en plus nombreux dans la capitale. Depuis la politique d’ouverture de Madagascar vers l’Asie, les « opérateurs » de l’informel, importateurs de voiture, se sont rués vers cette région du globe où les véhicules d’occasion sont moins chers qu’en Europe, résultat : importation massive de voitures, majoritairement de conduite à droite, provenant des pays asiatiques.

On s’est petit à petit habitué à croiser ces voitures avec conducteur à droite, mais à la longue, leur tendance à vouloir toujours serrer à gauche est des plus énervant, que l’on soit en voiture ou à moto, surtout à moto car pour une question de visibilité, les conducteurs de véhicules à conduite à droite y sont bien obligés. Il est évident que pour des raisons pratiques, les règles de circulation on été conçues pour la conduite à gauche dans la Grande Ile avec les véhicules qui s’y adaptent, bien évidement ! Exit donc les « volants à droite » à l’origine, mais voilà, ces véhicules sont là et bien là !

La timide contrainte qu’on avait imposée aux titulaires de ces véhicules inadaptés à convertir la direction à gauche s’est estompée pour céder la place à un laisser aller des plus dangereux, au détriment de la sécurité et des règles de prudence. Une baisse des importations de véhicules d’occasion en provenance d’Europe s’est même produite, changeant les besoins des consommateurs du tout au tout. Il est vrai que ceux d’origine asiatique, neuve ou d’occasion, sont relativement abordables, mais ce n’est pas une raison pour permettre la circulation des conduites à droite en toute impunité. Le plus dangereux, c’est l’ouverture de la porte à gauche pour la plupart des minibus de cette origine, une ineptie avec le flux de véhicules qui roule à gauche s’ils sont à l’arrêt pour déposer des passagers. Mais à défaut, les passagers s’en accommodent au grand dam de leur propre sécurité !

Publicités