« Moramora »,doucement…27mai2010

Lentement mais surement, Madagascar entre dans la légende en établissant un record hors du commun, car en 15 mois de pouvoir, 51 personnes qui se sont succédé au sein de l’exécutif, assorti de 4 nominations de premiers ministres. Mais qu’à cela ne tienne, avec un militaire actuellement à la tête du nouveau gouvernement, ce dernier va surement marcher au pas et être maintenu par une poigne de fer. Rien que pour les ministères qui ont fait des remouds ces derniers mois, la sanction fut cinglante avec l’adjudication de militaires au gouvernail, des militaires qui soit dit en passant, au vu de leurs CV hyper vitaminés en laisse plus d’un pantois !

Il n’est plus étonnant alors qu’avec des cadres militaires aussi surqualifiés, la grogne dans la grande muette ne s’enfle de plus en plus, tant la sous-exploitation d’autant de compétence serait un réel gâchis. Il faut se rendre à l’évidence, les militaires ont la capacité, reste peut-être le pouvoir ?

Mais tel un cerf-volant qui serpente dans le ciel, silencieusement, les chinois placent leurs pions subrepticement dans le jeu. Sans beaucoup de ramdam, on vient d’accorder un permis de recherche sur un important gisement de fer, à Soalala, au consortium chinois Wuhan Iron and Steel company (WISCO), qui prévoit d’investir huit milliards de dollars. La Chine, depuis le début de la crise s’est bien gardée d’émettre un quelconque avis ou positionnement, se contentant d’avancer toujours dans ses réalisations et finalisant, par la même occasion, ses projets d’investissements ou d’exploitations. Les chinois ont, depuis pas mal de temps, tablé sur un pragmatisme déconcertant, en faisant leur l’adage « les promesses n’engagent que ceux qui y croient… ». Au moins ils ont été fidèles aux percepts de leur guide le vénérable Mao Tsé Tong, se ramenant à pratiquer d’abord pour théoriser ensuite afin de se remettre dans la pratique ultérieurement. Hautement efficace par les temps qui courent.

Qu’on le veuille ou non, ça bouge sous le ciel malgache, beaucoup d’imprévu en perspective à l’instar de la perturbation cyclonique Joël en plein mois de mai, mais autant prendre le tout avec stoïcisme comme à chaque fois…attendre et voir.

Publicités