Le peuple élu de Dieu02juin2010

l’attaque par Israël du navire turc faisant partie de la flottille en route vers Gaza n’en fini pas de faire des vagues. Certains n’hésitent pas à qualifier cet acte de « terrorisme d’État ». Encore une fois, Israël a bousculé la frêle « situation de paix » au Proche -Orient. Bien qu’Israël soit un petit État, vu sa taille sur la map monde, il ne s’en laisse pas compter pour autant. La tentative de forcer le blocus contre Gaza a lamentablement échoué, les israéliens n’ayant pas froid aux yeux pour en découdre avec quiconque outrepasserait les limites qu’ils ont imposées.
Près de 20 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées lors de l’abordage de deux des bateaux de la flottille qui avait quitté Chypre dimanche et qui escomptait débarquer environ 10 000 tonnes d’aide humanitaire aux 1,5million de Gazaouis. Les israéliens ne s’en émeuvent pas pour si peu et se sont même permis de retenir en Israël les militants qui accompagnaient les bateaux, qui ont été d’ailleurs saisi par l’autorité israélienne, bien que ces militants militants soient issus de différents pays occidentaux tels la France ou la Grande-Bretagne, de l’Irlande, de l’Italie et bien d’autres. Malgré les condamnations qui ont fusées de toutes parts, Israël campe dans son bon droit, droit de se protéger contre quiconque représenterait une menace pour son intégrité.
Mais d’une manière générale, la communauté internationale est bien impuissante devant de tels actes, et il faut le reconnaitre, Israël a pris le monde entier au dépourvu quand à sa façon plus que cavalière de riposter contre toute forme d’ingérence dans ses affaires.Même les médias américains étaient partagés mardi après le raid israélien contre la flottille humanitaire en route pour Gaza, certains jugeant que l’opération avait tourné au « fiasco », d’autres estimant en revanche qu’Israël n’avait fait que réagir à une « provocation ». le lobbying juif étant ce qu’il est aux États-Unis, et dans bien d’autres pays d’ailleurs, rien ne pourrait plus surprendre quant aux réactions mitigées de la presse étrangère.
Dans l’esprit de bien de peuple et de bien de religion, le peuple juif, et actuellement Israël comme représentatif, est le « peuple élu de Dieu ». rien d’étonnant à ce peu de récrimination, ou de réaction allant dans le sens des sanctions ne se manifestent, tant au niveau diplomatique que de la presse elle–même. Le caractère humanitaire de la flottille est passé au second plan aux yeux d’Israël pour mettre en valeur plutôt une forme d’agression et des aide pour conforter son ennemi depuis la création de l’État d’Israël. Les frères ennemis, selon le « Livre » qui ne pourront jamais s’entendre, beaucoup sont ceux qui hésitent à accabler le « peuple élu de Dieu », un peuple aux destinées sous la protection de l’Éternel.

Publicités