le nouvel opium du peuple08mai2010

On n’est plus très loin du grand «évènement tant attendu par des millions et des millions de féru du football, à un mois du match d’ouverture, les équipes nationales participant à la coupe du monde sont en effervescence. Bien avant le coup d’envoi du premier match, le trophée de la Coupe du monde de football 2010 a été présenté jeudi au prix Nobel de la paix Nelson Mandela avant d’entamer une tournée d’un mois dans 37 autres villes sud-africaines. L’Afrique du sud, tout près et pourtant si loin de Madagascar, l’insularité a de ces inconvénients que ne peuvent que constater les amoureux du ballon rond.

On ne sait plus si on doit se résigner ou se réjouir de la séparation de l’ile rouge au continent noir. Le canal de Mozambique est surement salutaire en de multiples points et pour pas mal de gens. Que de peurs n’avait –on subi depuis les années 75 jusqu’à maintenant à propos d’une éventuelle attaque voire d’invasion improbables venant des pays de l’Afrique continental.

En tout cas, aux dernières nouvelles, la police sud-africaine s’estime être fin prêt pour accueillir dans un mois le Mondial-2010 de football. Elle s’est même permis le luxe de déjouer un projet d’attentats de l’extrême droite blanche contre des townships noirs un mois après le meurtre de l’extrémiste blanc Eugène Terre’Blanche. Ces nouvelles ne sont pas très rassurantes vu que les tensions raciales restent sous-jacentes en Afrique du Sud. Qu’on le veuille ou non, un malgache en terre sud-africaine restera toujours quelqu’un de « couleur », et jusqu’à preuve du contraire le pauvre malheureux pourrait bien être assimilé à un « cafre » pour un boer.

Mais qu’a cela ne tienne, apprécier le mondial à partir de la grande ile pourra se faire à satiété avec les retransmissions télés, via les nouvelles technologies qui s’offrent aux habitants également, du moins ceux qui peuvent se le permettre, l’Afrique du sud ne sera plus si loin que ça. Assurément, faute de quiétude politique, les aficionados du foot vibreront avec l’ensemble de la planète pour ce grand évènement universel, quand bien même le défaut de superbe pour le double jubilé du 26 juin vienne pointer à l’horizon et faire faux bon à la population, alors du 11 juin au 11 juillet vaut mieux penser foot et vivre foot.

Publicités