Facebook et ses facéties18mai2010

Décidément, Facebook est incorrigible, ou du moins ses utilisateurs. Actuellement il est devenu de plus en lus immaitrisable, et devient même nuisible à certains égards. Les notions de vie privée et autres confidentialités ont d’ailleurs fait sauter certains verrous depuis belle lurette sur la toile, à plus forte raison sur facebook, devenu le site social de tous les dangers pour les usagers, et même pour ceux qui ne l’utilisent pas.

Avec la facilité d’accès et le traitement quasi instantané des données, il est de plus en plus difficile de se mettre à l’abri des malversations et autres formes de dénigrement difficilement maitrisable. Ailleurs, les stars se trouvent face à un nouveau phénomène que les spécialistes en communication n’ont pas encore pu parer : des gens mal intentionnés arrivent à ouvrir un compte au nom d’un quidam quelconque sans l’assentiment de ce dernier ! Et vlan ! Touchant une star, c’est la polémique assurée qui enfle et qui enfle…

De toute manière, le plaisir que se procurent les usagers de facebook se rapproche du voyeurisme, pour lorgner à travers la fenêtre du voisin et voir ce qui s’y passe, il n’y a pas grande différence ! en ce troisième millénaire ou la notion de démocratie se veut être universelle, museler toute forme de communication s’avèrerait catastrophique, la Chine mise à part avec le verrouillage exercé par le pouvoir chinois sur l’internet qui ne sort pas vraiment de son quotidien politique ni de son passé déjà parsemé de privations et restrictions de toutes sortes.

En réalité, aucun pays ni aucuns systèmes ne peuvent se targuer de pouvoir maitriser l’accès et l’utilisation d’internet à bon escient, il y a et il y aura toujours des esprits malins pour arriver à contourner les restrictions qu’imposeront les autorités de régulation, que ce soit pour un pays, un opérateur du web, ou même des particuliers.

La liberté sur le web n’est finalement pas une notion surfaite, mais elle est tout de même à relativiser par tout un chacun pour éviter de verser dans la délation et le déviationnisme rédhibitoire. Il est de plus en plus fréquent de trouver sur la toile des appels à la haine raciale, de la pornographie, de la calomnie, qui à force alimentent les points noirs sur son utilisation. Il est certain qu’internet devienne, à terme, un univers du mensonge où les repères seront floues à défaut d’une base cognitive fiable pour les usagers.

Publicités