Energie renouvelable, une aubaine11mai2010

On est en XXIème siècle, la tenue de la dernière foire FIM semble conforter cette assertion. Les produits offerts et les exposants en général sentent le parfum de la modernité à fleur de peau. Malgré cela on a tout de même remarqué un certain anachronisme en visitant certains stands où les exposants ont été complètement déphasés par rapport aux autres tants au niveau présentation qu’approche commerciale et qualité des produits. On est légèrement surpris de voir qu’il y avait des exposants qui ne pouvaient pas donner des données tangibles sur leurs produits ni même de la bonne documentation sur leurs coopératives, encore moins les contacts et les adresses e-mails faute de moyen ou de stock convenable pour les supports publicitaires. Là ou les « concurrents » ont péché sur la qualité des supports publicitaires avec les brochures, les dépliants, les flyers, les cartes de visites les x-banners, les banderoles et autres, d’autres en sont encore resté aux photocopies et autres découpages manuels, dérisoires comme comparaison mais on voit qu’il y a une double vitesse pour les opérateurs à Madagascar.

Pourtant, l’une des innovations qui a commencé à percer lors de cette foire est sans conteste le volet énergie renouvelable. De multiples stands ont mis en avant des produits s’y rattachant avec les énergies à source photovoltaïques principalement.

Peut-être que ceci expliquant cela, un peu en catimini, une novelle exonération de taxes pourtant honnie en une certaine période, pas si lointaine, vient de poindre son nez. Il a été décidé dernièrement que les équipements des énergies renouvelables sont désormais exonérés de taxes. Une nouvelle aubaine donc pour les opérateurs dans ce secteur mais également pour tous les opportunistes de tout bord qui ne manqueront pas de s’engouffrer dans ce nouveau créneau. Reste à savoir si on a les capacités de rationaliser pareil opportunité en faveur de l’ensemble de la population sans pour autant augmenter encore plus le gap qui existe entre nantis et gens ordinaire. Car finalement, à la clé, il est clair que ceux qui auront les moyens épargneront encore plus, loin de toute considération environnementale, et ceux qui ont des moyens limités se taperont les couts exorbitants des fournisseurs d’énergies traditionnels existants.

Publicités